Le logement social dans l’ouest lyonnais

Le logement social dans l’ouest lyonnais
(données au 1/1/2009 – actualisation attendue)

L’ouest lyonnais se caractérise par une part importante de logements occupés par leur propriétaire (2/3) et  une offre locative limitée et chère. Les logements sociaux ne constituent qu’une faible part des résidences principales.
Sur les 3 communes d’intervention d’Antenne Logement, ajouté au 5° arrondissement de Lyon, le taux moyen de logements sociaux était de 10 % en 2001.

Dans un objectif de favoriser la mixité sociale et le vivre ensemble, la loi SRU impose donc à ces communes un effort de construction important pour arriver en 2020  aux 20 % de logements sociaux (taux passé à 25 % pour 2025 par la loi ALUR).

Des efforts importants ont été faits depuis 2001. Mais la forte construction de logements privés dans la même période 2001-2009 réduit l’impact de ces efforts en matière de logements sociaux. Malgré les efforts, le déficit de logements sociaux reste important : voir détail des logements sociaux dans notre secteur

Sur nos 3 communes (Francheville, Ste Foy et Tassin, hors Lyon 5), on a encore un déficit de 1800 logements sociaux, avec des délais nécessaires de 19 ans sur Ste Foy et 23 ans sur Tassin (au rythme actuel de construction) pour aboutir aux 20 % nécessaires (passé à 25 % en 2014).

Une part trop importante de la construction de logements sociaux, en particulier dans ces communes, concerne des logements intermédiaires  dont les loyers sont trop élevés pour accueillir la majorité des demandeurs (lien avec page logement social –règles et prix)

Les communes de cette première couronne subissent aussi la forte pression locative des habitants de l’ouest et du grand ouest Lyonnais, qui ont un déficit encore plus important de logements sociaux (7 % de logements sociaux dans l’ouest lyonnais hors grand Lyon).