Evolution du logement social

Une autre image du logement social
–    Les logements sociaux construits aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les logements construits dans les années 60-70, période de construction massive, caractérisée par les « grands ensembles » (tours, barre). Depuis les années 80-90, les nouvelles opérations sont plus réduites, bien insérées dans le tissu urbain, avec une bonne qualité constructive.

–    Dans l’esprit de beaucoup de citoyens, logement social rime avec « problèmes sociaux ». Il est important d’avoir à l’esprit que :

  • 70 à 75 % des ménages français sont par leur revenus, éligibles au logement social
  • la réalisation de petites opérations de logement social, en diffus dans le tissu urbain favorise l’intégration de différentes catégories de population dans nos quartiers,
  • le logement social peut concerner aussi notre famille, nos amis, nos voisins…

–    Les oppositions de riverains constituent parfois un frein à la réalisation de projets de logements sociaux. Il importe de soutenir les efforts de nos élus, quand ils veulent faire construire des logements sociaux dans nos quartiers.

Des moyens réglementaires sont à la disposition des collectivités locales pour imposer la création de logements sociaux, dans le cadre des PLU  :
–    création de secteurs de mixité sociale, qui imposent aux constructeurs privés des taux de 20 à 30 % logements sociaux dans leurs programmes neufs. Depuis 2011, 25 communes du Grand Lyon (dont Lyon, Sainte Foy les Lyon, Tassin la Demi Lune) ont institué de telle obligations dans le PLU : toute opération de plus de 800 à 1 500 m² (selon les cas), doit comprendre un minimum de 25 à 30 % de logements sociaux.
–    création d’emplacements réservés au logement social.